Préparation aux concours paramédicaux

Note : Ce manuel a été rédigé en 2005. Cela peut sembler ancien, mais le Français reste le Français, et, en général, les épreuves restent les mêmes sur de nombreuses années. Seuls, les exemples peuvent varier suivant le cours de l'actualité. Il faut impérativement se tenir au courant de ce qui se passe dans notre pays et dans le monde !

L'entrée en IFSI

Français, Tests psychotechniques, Culture générale, Entretien

Préparation aux concours paramédicaux L'entrée en IFSIUn extrait du manuel : L’entrée en IFSI

Editeur Flammarion Médecine – Sciences. Juillet 2005.

ISBN 2-257-12963-6

Les textes d’ordre économique, géographique, polémique, ou informatifs comme les articles de journaux, s’appuient souvent sur des données chiffrées. Elles viennent à l’appui de la démonstration de l’auteur, illustrent son propos ou lui servent de preuve. Comment les résumer sans les trahir ? […]

Ce qui est nécessaire, c’est de comprendre et repérer les idées et l’argumentaire sous les chiffres. Que veut prouver l’auteur ? Quelles sont ses intentions ? Les chiffres sont-ils un exemple - à supprimer - ou la base de sa démonstration – à conserver, quitte à les reformuler.

Partie I : Méthodologie du résumé de texte.Les données chiffrées (page 32)

Prenons un texte, tiré d’un article de Bertrand Poirot-Delpech, (Le Monde, 25 avril 1990), donné au Bac en septembre 1991 pour les sportifs de haut niveau. “ La lecture en danger : alerte à la barbarie ”

“ […] Les chiffres concernant les nouvelles pratiques culturelles des Français, en particulier la concurrence du tourisme ou des “ baladeurs ”, sont dans toutes les conversations depuis un mois. Il y a plus préoccupant : le recul de la lecture chez les quinze/vingt-quatre ans, c'est-à-dire dans la classe d'âge qui modèlera les mœurs culturelles de demain. Pour les quinze/dix-neuf ans, la proportion de lecteurs est tombée de 89 % en 1973 à 86 % en 1988 ; pour les vingt/vingt-quatre ans, la même proportion a chuté de 86 % à 81 %.

Plus grave encore, l'effondrement, dans les mêmes âges, du nombre de “ grands lecteurs ” (lisant plus de vingt-cinq livres par an), qui donnaient le ton par leur rayonnement en classe et hors de classe : leur proportion était de 39 % il y a 7 ans, elle n'est plus que de 23 %, soit 17 % de baisse, alors que cette baisse n'est que de 8 % pour l'ensemble des Français. […] ”

Analyse :

Dans ce texte, nous sommes confrontés à l’abondance des chiffres :

1. Des tranches d’âge : quinze/dix-neuf ans + vingt/vingt-quatre ans + quinze/vingt-quatre ans

2. La quantité de livres : plus de vingt-cinq livres par an

3. Les proportions dans le temps : 89 % en 1973 à 86 % en 1988 + 86 % à 81 % + 39 % il y a 7 ans + 23 %, soit 17 % de baisse + 8 %

Il est évident qu’on ne peut pas les reprendre tels quels. Ce qu’il faut déterminer, c’est la disproportion entre les différents chiffres donnés, ou le taux de baisse constaté : un abandon de la lecture chez les jeunes au profit d’autres loisirs (le baladeur), la chute du nombre de “ grands lecteurs ”, et une baisse pour l’ensemble des Français. On peut, dans ce cas, aller jusqu’à supprimer complètement les chiffres.

Résumé possible :

“ la pratique de la lecture, chez les jeunes surtout, y compris chez ceux qui lisaient beaucoup, est en nette régression depuis quelques années. ”

Autre résumé proposé :

“ Depuis 1973, on a constaté une régression inquiétante de la pratique de la lecture, surtout chez les jeunes, y compris ceux qui lisaient beaucoup. ”

Cette formulation offre deux avantages : l’adjectif “ inquiétant ” traduit l’idée de “ préoccupante ” du texte de départ, difficile à mettre dans la 1° phrase de résumé sous peine de l’alourdir ; et le fait de garder la date initiale sert de point de départ par rapport à l’évolution du phénomène dans le temps.

Intérêt de cet exercice :

Quand les chiffres établissent des relations entre des faits ou des notions, il vaut mieux garder la proportion et non les chiffres.

Quand ils désignent des valeurs de référence, on peut les garder, au moins en partie, pour donner un point de repère ou un ordre de grandeur à la démonstration.

EXERCICES

Résumez cet article du Magazine aux abonnés de Canal +, Janvier 1999 : Le tabagisme en France

“ En France, un adolescent sur deux fume : dès qu’ils ont 16 ans, ils sont 50% à se demander du feu ! En 1997, il y a 15 millions de fumeurs parmi nous, dont 44% de femmes. Ces victimes de la cigarette (60000 décès par an) en consomment en moyenne 19 par jour, ce qui représente un budget d’environ 450 francs par mois. Bénéfice pour les fabricants de tabac : plus de 70 milliards de francs par an (les taxes sur le tabac ont rapporté plus de 56 milliards de francs à l’Etat en 1997, et chaque fumeur moyen verse environ 4000 francs au fisc).

Seul indice rassurant : la moitié des fumeurs se prétendent prêts à arrêter. Mais comment y parvenir ? 20% des accros à la nicotine ont recours aux patchs, à l’acupuncture et aux médicaments pour compenser le manque ; 80% comptent sur leur seule volonté. Les chiffres de l’Insee ne disent pas combien d’entre eux parviennent à vaincre le tabac… ”