Michel et Marie-France à la Gomera

Parce que les Canaries sont un territoire espagnol, et non américain, qu'elles font partie de l'Europe et que même, depuis l'Antiquité, l'Espagne appartient au monde méditerranéen, la "Mare nostrum" du Monde Romain...

Les Canaries se situent en plein Atlantique Nord, sur la route qu'a empruntée Christophe Colomb, leur "découvreur" lorsqu'il faisait voile à l'Ouest, pour trouver les Indes, et qu'il rencontra, en fait, la future Amérique.

Alors, pourquoi avoir placé ce voyage dans la partie "Méditerranée" ?

Parce que les Canaries sont un territoire espagnol, et non américain, qu'elles font partie de l'Europe et que, depuis l'Antiquité, l'Espagne appartient au monde méditerranéen, la "Mare nostrum" du Monde Romain...

Voilà pourquoi nous avons choisi ce classement !

Pour arriver à l'île de la Gomera, il faut traverser en bateau les 30 km qui la séparent de Teneriffe, sa voisine plus connue et pourvue d'aéroports internationaux.

Peu de personnes le font : 15 000 par an, à peu près, sur les 2 millions de touristes qui visitent chaque année Teneriffe... Et pourtant, c'est de là que Christophe Colomb est parti à la conquête de l'Amérique !

Et bien nous, c'est là que nous sommes venus pérégriner, avec nos amis Ghislaine et Michel, en février 2000. Nous avons pris le ferry, qui effectue trois fois par jour l'aller et retour entre Los Cristianos de Teneriffe et San Sebastian de la Gomera.

Deux coups de sirène à l'arrivée dans le port, et c'est parti pour 8 jours de randonnée, de souvenirs, d'efforts, de fatigue, de râlages et de fous rires sur les pentes Gomeranes....

La maison rose de la Gomera :

maison rose

C'est parti pour 8 jours de randonnée, de souvenirs, d'efforts, de fous rires...

Catherine et Jean-Yves, son mari, nous hébergent dans leur "Maison rose", dont le nom, en espagnol, "el Palmajero", vient du palmier des Canaries.

Ils seront nos guides, toute la semaine, pour nous offrir leurs connaissances sur le patrimoine de l'île : histoire, légendes, flore et faune spécifiques aux Canaries.

La maison rose

atpa ligne

Ruta del Cedro :

ruta cedro

Aujourd'hui, c'est notre premier jour de randonnée, après un rapide transfert jusqu'à "El Tranquilo", nous montons le long du ruisseau du Cedro à travers des cultures en terrasse.

Nous atteignons alors le coeur de l'île. où s'est développée la plus importante forêt endémique "laurisilva" de la planète.

Ruta del Cedro

atpa ligne

Las Paredes - Roque de Agendo :

las paredes

En fait, une surprise attend les randonneurs : ils pourront, s'ils le désirent, se lancer à l'assaut d'un pic supplémentaire en fin de parcours.

Du sommet où nous sommes, nous apercevons la mer et l'île voisine de Tenerife : le Teide, le plus haut sommet d'Espagne, nous salue, avec ses 3 718 m...

Nous traversons Imada et Lasadoy, puis nous rentrons dans le parc de Benchijigua.

Las Paredes

atpa ligne

Chipude - Valle Gran Rey :

chipude

Nous sommes dans le "Monument naturel de la Fortaleza". Cet endroit était la montagne sacrée des premiers habitants.

Nous avons, de là-haut, une vue panoramique époustouflante sur la topographie de l'ouest de l'île.

De l'hermitage del Santo, la vallée de Tagaluche et la mer s'étalent à nos pieds.

Chipude-Valle Gran Rey

atpa ligne

Ruta Santa Clara y Isidro :

ruta

Aujourd'hui, nous allons faire une randonnée circulaire, d'une durée approximative de 6 h.

Un petit parcours à l'intérieur d'une forêt de Fayal-Brezal nous mène au col de la chapelle de Santa Clara d'où nous embrassons toute la côte ouest de La Gomera.

En suivant la courbe de niveau par une petite piste, nous voyons de nombreux palmiers "guaraperos", ceux qui permettent la fabrication du miel de palme.

Ruta Santa Clara

atpa ligne

Escapade à San Sebastian :

degolla

Un peu plus loin, la Casa Colon, où aurait vécu le navigateur, est devenue un musée.

Un passage par la playa de San Sebastian : le sable est noir comme celui qu'on a déjà vu sur d'autres plages de l'île.

Un peu de farniente avant d'aller magasiner nous fait le plus grand bien !

San Sebastian

 

atpa ligne

Degolla de Peraza - San Sebastian :

lesiffleur

De la "Degollada de Peraza" à San Sebastian, par la ruta d'El Cabrito, 6 heures de marche nous attendent. Nous sommes transférés à la Degollada de Peraza, "l'égorgement de Peraza".

C'est en ce lieu que les Guanches, les premiers habitants de l'île, tuèrent en 1488 le comte Fernan Peraza le Jeune, coupable d'avoir séduit l'une des leurs, la belle Iballa.

Degollada de Paraza

 

atpa ligne

Un peu de gastronomie : la cuisine gomérane

cuisine

Cette cuisine reprend d'incontournables recettes espagnoles, venues de la mère patrie, mais y ajoute le charme des îles.

La flore et la faune des Canaries y ajoutent une touche d'exotisme et de dépaysement...

Voici, outre quelques produits de la gastronomie locale, deux recettes appétissantes !

Cuisine gomérane

 

atpa ligne

Le départ de la Gomera

santiago

Lorsque nous arrivons au port de Los Cristianos, sur l'île de Ténériffe, nous sommes surpris par l'affluence qui contraste brutalement avec le calme de la Gomera !

Sur le port s'alignent de nombreux cafés où nous nous attablons, et autant de magasins de souvenirs que nous visitons, avant de gagner l'aéroport...

Le départ

 

 

atpa ligne