atpa ligne

La ville de Mexico

mexicoA tout seigneur tout honneur : nous avons commencé par visiter Mexico, l'ancienne Tlatelolco devenue la capitale du Mexique moderne. Un premier tour de cette mégalopole de 18 millions d’habitants se révèle surprenant, par le contraste entre l’ancien et le moderne.

Bâtie à 2200m d'altitude, cette ville gigantesque s'étend sur 1400 km2 et plus de 7 siècles d'histoire.

 logo unesco petit Mexico

atpa ligne

Chochula-Puebla

popocaSur la route, une vue impressionnante, celle du (5452 m) Popocatepelt toujours en activité, qui domine tout le paysage environnant. Après avoir dormi, nous avons visité Puebla et ses maisons coloniales, une ville gaie et très animée, la 4° du pays.

Nous arrivons à Puebla de los Angeles, à 130 km au sud de Mexico dans une région admirable.

 logo unesco petit Chochula-Puebla

 atpa ligne

Monte-Alban

monte alban

Dominant la vallée de Oaxaca, à 11 km, le site de Monte Alban s'étend sur 22 hectares, au milieu d'une végétation dense pour l'altitude. Les archéologues, dans l'état actuel des connaissances, divisent son histoire en 5 périodes successives.

La tombe n° "104", découverte en 1932 par Alfonso Caso, était remplie, comme la tombe n°"7", de bijoux en or et de turquoises.

 logo unesco petit Monte-Alban

atpa ligne

De Mitla à Oaxaca

sabino

Sur la route, à 43 km de Oaxaca, nous visitons Mitla, fondé lorsque Monte Alban fut délaissé pour des raisons encore ignorées...

Mitla, qui signifie " lieu de mort " en langue Nahuatl, est pourtant bien paisible. Le marché artisanal de Mitla attend ensuite le touriste, offrant ses tee-shirts, mais aussi ses poupées aux couleurs vives, les "rebozos".

Mitla

atpa ligne

Le site de Palenque

palenque

A 150 km de Villahermosa, nous atteignons Palenque, la "Pyramide creuse". Dans l'ensemble des constructions, on retrouve la "voûte maya", une voûte en encorbellement qui n’a pas de clé, ce qui produit une étroite ouverture triangulaire.

La pyramide des inscriptions, bâtie au VII° siècle, surmontée d'un temple, abrite un tombeau découvert en 1919 par Alberto Ruiz L'Huilier.

logo unesco petit Palenque

atpa ligne

Le site d'Uxmal

uxmal

Uxmal, qui signifie "trois fois reconstruite" se situeà 80 km sur la route 180 vers Campeche.

Le Palais du gouverneur est orné d'une frise en mosaïque de 20000 pierres sculptées montrant des personnages stylisés, des motifs géométriques, des représentations du dieu Chaac, le dieu de la pluie.

logo unesco petit Uxmal

atpa ligne

Labna

labna

Notre route nous mène maintenant à Labná, mot qui signifie « maison ancienne » en Maya du Yucatan.

Une surprise amusante nous attend dans le bois qui mène à l’entrée : des dindons en liberté glougloutent à notre passage, nous rappelant que le dindon est un volatile indigène !

Labna

 atpa ligne

 Kabah

chaacMol

Nous visitons Kabah, qui date de la même époque, entre les VII° et IX° siècles, vers la fin de l’époque classique. Elle lui est reliée par la route Puuc, le « Sacbe ». Kabah, qui signifie, d’après l’accompagnateur « la main qui sculpte ».

Le Palais, le « Codz Poop », est bâti sur une terrasse surélevée. Il a fallu assembler plus de 6000 blocs de pierre pour le construire : quel travail !

Kabah

atpa ligne

Chichen-Itza

chichen itza

Nous arrivons à Chichén Itza, (le puits de la tribu Itza), au coeur du Yucatan. C’est bien la merveille que nous attendions.

Le corps lumineux d'un immense reptile semble alors descendre en ondulant les 91 marches du Kukulkan pour s'unir à la tête de serpent sculptée dans la base du soubassement.

logo unesco petit Chichen-Itza

 atpa ligne

Coba-Tulum

tulum

Nous finissons notre périple au bout de la péninsule du Yaucatan : à Coba et Tulum, au bord de la Mer...

Après la forêt, parfois oppressante, à Tulum, au bout du sacbe, nous retrouvons la mer des Caraïbes, une vue magique.

Coba-Tulum

 atpa ligne