Arrivée dans le parc national d'Amboseli

Le parc national d'Amboseli est finalement à 240 km au sud-est de Nairobi.

C’est l’un des plus anciens mais aussi le plus célèbres du Kenya, grâce aux neiges du Kilimandjaro que l’on pouvait admirer à loisir, avant que le réchauffement de la planète ne les ait, malheureusement, bien fait fondre…

Le parc est petit, avec ses 392 km2, mais ses paysages sont très contrastés : nous allons le vérifier dès notre arrivée.

Amboseli, une approche étonnante

Nous abordons le Parc par un grand lac salé, le lac Amboselli, desséché en dehors des périodes de pluie, complètement surréaliste sous le soleil ardent.

Il forme un étrange univers blanc argenté où seules se distinguent les traces laissées par les animaux. Parfois, dans l’air vibrant, se produisent des mirages d’eaux miroitantes.

Nous sommes dans une ambiance du genre Guerre des étoiles, et on s’attend à voir surgir, à tout moment, d’étranges créatures… Mais, en fait, ce qui passe parfois ici, c’est, venus de nulle part, des animaux qui nous sont maintenant familiers : gnous, zèbres, antilopes…

Chaque espèce met ses pas dans les pas du précédent, formant ainsi des voies scintillant sous le soleil.

Photos de voyages de Michel et Marie-France de leur arrivée à Amboseli : un paysage étrange : arbres morts et ambiance lunairePhotos de voyages de Michel et Marie-France de leur arrivée à Amboseli : tornades et mirages , les visages des lacs desséchés d'Amboseli

Un paysage étrange : arbres morts et ambiance lunaire

Dès que nous en atteignons le rebord du lac, une savane où règnent les épineux et de hautes herbes lui succède et constitue la végétation alentour.

Les animaux sont plus fréquents : girafes, éléphants... Des tornades de sable ocre relient le ciel à la terre en tournoyant.

Du végétal à l'animal, que de surprises !

On passe peu à, peu de l’étendue très plate, blanche et pulvérulente à une terre plus riche, reste d’éruptions volcaniques. Sur l’ocre se détachent des pierres noires où courent des pintades par centaines.

Coiffées d’un casque de corne qui les aide à résister à la chaleur, parées de milliers de perles blanches sur fond noir, elles grattent les buissons, se roulent dans la poussière ou se perchent sur les branches basses pour lisser leur plumage.

Photos de voyages de Michel et Marie-France de leur arrivée à Amboseli : les pintades sauvages vivent en liberté dans ces parcsPhotos de voyages de Michel et Marie-France de leur arrivée à Amboseli : une girafe nous escorte sur les pistes d'Amboseli

La pintade sauvage

une girafe nous escorte sur les pistes

Nous étonnons beaucoup Baya lorsque nous lui disons que c’est un mets de choix, chez nous. Pour lui, la pintade n’a rien d’un poulet amélioré et les bêtes sauvages ne se mangent pas, point final !

Bienvenue au paradis des lodges

Nous entrons dans le lodge où nous allons passer la nuit par un portail monumental. Qui n’est pas sans rappeler celui qui enserre le monde perdu des films de King Kong…

L’Amboseli Serena Safari Lodge bien qu’au pied du Kilimandjaro, se trouve déjà à 2000 m d’altitude, ce qui nous assurera, une fois de plus, un sommeil paisible. Les parties communes surplombent de beaux paysages de brousse où les animaux ne craignent pas de s’aventurer.

Photos de voyages de Michel et Marie-France de leur arrivée à Amboseli : le superbe portail du Serena Amboseli LodgePhotos de voyages de Michel et Marie-France de leur arrivée à Amboseli : nos chambres, de style Masai, s'intègrent au paysage

Le superbe portail du Serena Amboseli Lodge

L’architecture des bâtiments hôteliers s’inspire heureusement du style Masai : d’une ardente couleur ocre rouge, ils sinuent au milieu de la végétation tropicale.

Photos de voyages de Michel et Marie-France de leur arrivée àPhotos de voyages de Michel et Marie-France de leur arrivée à Amboseli : couleurs de sable, bois et lances indigènes en décoration

Couleurs de sable, bois et lances indigènes en décoration

Les chambres sont amusantes : les animaux nous poursuivent en fresques sur les murs, et les poignées de portes ou les tringles de la salle de bains sont faites de lances guerrières !