Séjour à Louxor

Balades sur le Nil

Cet après-midi, nous partons découvrir les rives du Nil à pied puis nous embarquons sur le bateau de notre ami Ramadan.

C’est une grande barque à moteur couverte d’un dais. De chaque côté, les banquettes, recouvertes de coussins confortables, sont séparées par des tables basses où l’on peut poser son matériel photo ou des rafraichissements.

Photos de voyages de Michel et Marie-France de Louxor : barque sur le NilPhotos de voyages de Michel et Marie-France de Louxor : balade sur le Nil
Un bateau de promenade sur le Nil
Jeux d'eau et de reflets sur le Nil

Nous allons observer les oiseaux et la vie au fil du Nil, vers le Sud.

La balade nous emmène jusqu’au pont Asswan, qui enjambe le Nil depuis 2002. Nous  passons devant les jardins du ClubMed, Ah ! Beaucoup de souvenirs reviennent en mémoire...

Il fait chaud : 32° à l’ombre, le temps semble s’arrêter. Nous croisons des felouques et leur voile latine.

Et voilà les premières observations. Aigrette, Héron crabier, Héron cendré, Martin-pêcheur pie...

Photos de voyages de Michel et Marie-France de Louxor : un martin-piePhotos de voyages de Michel et Marie-France de Louxor : héron cendré sur le bord du Nil
Le martin-pêcheur pie sur sa branche
Le héron cendré au bord du Nil

Nous n'avons pas vu d'ibis sacrés, noir et blanc  : il n’y en a plus en Egypte, ils vivent maintenant plus bas en Afrique.

D’autres ibis, des falcinelles, pensons-nous, semblent sautiller à la poursuite de leur long bec recourbé.

Photos de voyages de Michel et Marie-France de Louxor : Aigrette sur le NilPhotos de voyages de Michel et Marie-France de Louxor : Héron crabier sur les berges du Nil
Une belle aigrette sur le Nil
Un héron crabier en chasse

Quel bonheur mais tout de même, les bords du Nil sont un vrai dépotoir pour les bouteilles plastiques, bidons et autres conteneurs...

Il y a du travail d’autant que sur place, tout le monde s’en fiche !

L’après-midi, après une sieste bienvenue, voici une nouvelle balade sur le Nil. La barque file maintenant vers le Nord.

Photos de voyages de Michel et Marie-France de Louxor : l'envol des cormorans sur les berges du Nil

Envol des cormorans

Nous observons beaucoup d’oiseaux comme le blongios nain, bien rare !

C'est le plus petit héron européen. Très craintif, il se cache dans les roseaux, mais on a le temps d'apercevoir le couple.

Et revoici notre ami le héron cendré que nous avons déjà rencontré lors de notre précédente promenade.

Photos de voyages de Michel et Marie-France de Louxor : Les cormorans planent sur le nil
Des cormorans pressés

Et les cormorans que nous dérangeons. Un cormoran au décollage : ça pousse bien !

Alors deux, vous pensez...

Photos de voyages de Michel et Marie-France de Louxor : Héon cendré sur les berges du NilPhotos de voyages de Michel et Marie-France de Louxor : l'envol du héron cendré sur les bords du Nil
Sur les berges du Nil, un héron cendré nous voit...et s'envole devant nous !

Nous sommes lentement bercés au rythme du "prout-prout" du moteur de la barque. Le rythme est assez lent, mais jamais monotone.

Les berges sont changeantes, nous offrant tantôt une forêt de roseaux, tantôt une vue sur des maisons, sur une échappée de sable.

Parfois sur quelques maisons en terre séchée devant lesquelles quelques paysans vaquent à leurs occupations. Un cavalier nous suit un instant, fier sur sa monture.

Enfin, au retour, le soleil descend sur le Nil.

Photos de voyages de Michel et Marie-France de Louxor : coucher de soleil sur les bords du NilPhotos de voyages de Michel et Marie-France de Louxor : coucher de soleil sur la felouque du Nil
Râ part réchauffer les morts à l'Ouest
Le retour des felouques du Nil

C’est tous les jours pareil et c’est une pure merveille à regarder. Il passe de l’or au vermeil puis au pourpre.

Le Nil, rougi par la réflexion du ciel, passe lui-même des tons indigo qu’il avait pris au groseille et à l’écarlate avant de baigner dans la couleur violette.

Alors, dans un souffle, la couleur du ciel se retire à l’occident et les ténèbres descendent.

Comme pour les felouques qui glissent en cortège vers le quai, il est temps de rentrer…