La croisière sur le Nil

Abou-Simbel

En 1971, l'inauguration du Haut-Barrage d'Assouan (le Sadd al-Ali) finissait de transformer la région nubienne en lac : le lac Nasser, qui a submergé vestiges du passé et villages, amenant le déplacement de 60 000 Nubiens dans la région de Kom Ombo, à 40 km en aval.

Un sauvetage historique

Pour sauvegarder les anciens trésors de Nubie, logo unesco petit l'UNESCO et plus de 20 pays ont répondu à la sollicitation du gouvernement égyptien. 16 temples ont été démontés, transportés et reconstruits sur les rives du nouveau lac.

Parmi eux, tout comme celui de Philae, les 2 temples d'Abou Simbel, érigés par Ramsès II, roi de la XIX° dynastie (1290-1223 av JC). Ils sont construits en grès d'Abou Simbel et surplombent les eaux du Nil : ils devaient symboliser l'hégémonie égyptienne sur la région nubienne, considérée depuis 5 siècles, déjà, comme sacrée et consacrée à la déesse Hâtor.

Malgré ces sauvetages, on ne peut s'empêcher de regretter le sacrifice de nombreux plus petits temples ou monuments engloutis à jamais dans les flots, de même que la culture et la tradition de tout un peuple déplacé, au nom d'un progrès, qui semble, avec le recul, être assez catastrophique pour l'économie agricole, en bloquant les crues du Nil et le passage sur les terres cultivées du précieux limon fertilisateur...

En avion vers Abou Simbel

Avant de rejoindre Le Caire, nous prenons donc l'avion pour visister Abou Simbel. Parfois, les tempêtes de sable interdisent le voyage, nous avons eu de la chance ! Nous pouvons alors admirer ces deux temples magnifiques sauvés des eaux, entre 1963 et 1968.

Voici Abou Simbel... un des spectacles les plus impressionnants que nous a offerts l'Egypte, qui n'en est pourtant pas avare !

Photos de voyages de Michel et Marie-France d' Abou Simbel en Egypte : Les Temples se dévoilent peu à peuPhotos de voyages de Michel et Marie-France d' Abou Simbel en Egypte : Les Temples d'Abou Simbel se dévoilent peu à peu
Les Temples d'Abou Simbel se dévoilent peu à peu

Le Grand Temple, dédié à Ramsès, est vraiment colossal.

Le grand temple d'Abou-Simbel

Taillé dans le roc, il mesure 33 m de haut pour 38 de large et pénètre dans la falaise de 61 m. Sa façade est un gigantesque pylône sur lequel s'adossent 4 colosses à l'effigie du roi.

Sans être écrasé par une avalanche de nombres, on peut dire que chacun mesure 21 m, et que leurs oreilles font 1 m de haut ... Et encore, ils sont assis !

Entre les jambes du roi, le sculpteur a regroupé les membres de la famille royale : mère, épouses, princes et princesses, minuscules face au souverain, à la hauteur de leur importance dans la hiérarchie royale !

On comprend mieux la fascination qu'ils ont exercée sur les écrivains et cinéastes, lorsque leurs héros s'affrontent en glissant, iconoclastes, sur les têtes royales (James Bond, Hercule Poirot, etc.)

Photos de voyages de Michel et Marie-France d' Abou Simbel en Egypte : Notre guide dessine les proportions des TemplesPhotos de voyages de Michel et Marie-France d' Abou Simbel en Egypte : La façade du Grand Temple d'Abou-Simbel
Le guide dessine les proportions des Temples
La façade du Grand Temple

Les effigies de Ramsès portent la double couronne, haute et basse Égypte : le pschent et l'uraeus ou le cobra, symbole de la royauté. Au sommet de la façade, une niche renferme le dieu-soleil à tête d'épervier : Rê-Horakhty, auquel est consacré le temple et à qui s'assimilait le roi.

Une rangée de singes cynocéphales couronne le haut de la façade : ils saluent le soleil levant dont les rayons pénètrent jusqu'au cœur du sanctuaire : l'orientation du temple, Ouest-Est, a été respectée lors de la reconstruction.

Photos de voyages de Michel et Marie-France d' Abou Simbel en Egypte : Ramsès-dieuPhotos de voyages de Michel et Marie-France d' Abou Simbel en Egypte : Ramsès-dieu
Ramsès-dieu

L'intérieur est composé de nombreuses salles dont les murs et les plafonds sont décorés de magnifiques reliefs, peintures et statues.

Les scènes qui représentent la bataille de Kadesh et la victoire du roi sur les Hittites nous impressionnent par leur vivacité !

Photos de voyages de Michel et Marie-France d' Abou Simbel en Egypte : Le couloir extérieurPhotos de voyages de Michel et Marie-France d' Abou Simbel en Egypte : Les colonnes d'Osiris
Le couloir extérieur
Les colonnes d'Osiris

Le temple d'Hâtor

A côté, séparé par un ravin de sable, se dresse le Temple d'Hâtor, un peu plus petit : 28x12 m. Contre sa façade, on admire 6 statues du Pharaon et de sa femme bien-aimée, Nefertari, qui est ici déifiée (comme son époux dans le Grand Temple). Quelques enfants royaux les accompagnent.

Dans le sanctuaire, de nombreuses représentations du couple royal, et la déesse-vache Hâtor qui protège le roi.

Photos de voyages de Michel et Marie-France d' Abou Simbel en Egypte : Rê-Harakhty et HatorPhotos de voyages de Michel et Marie-France d' Abou Simbel en Egypte : Rê-Harakhty et Hator
Rê-Harakhty et Hator
Rê-Harakhty et Hator

On finit la journée en visitant la structure sur laquelle sont adossés les temples : sur un tertre, à 65 m au-dessus du lac Nasser, deux voûtes de béton supportent un revêtement rocheux semblable à celui de l'origine.

Ces voûtes allègent l'ensemble, permettent d'éclairer et d'aérer l'intérieur des temples et montrent le travail qu'a représenté ce sauvetage...

On se demande ce qui est le plus extraordinaire : ces temples dédiés à ce roi mégalomaniaque ou l'immense cathédrale de béton qui nous permet de les admirer ?

Photos de voyages de Michel et Marie-France d' Abou Simbel en Egypte : Le temple d'Hator et de NefertariPhotos de voyages de Michel et Marie-France d' Abou Simbel en Egypte : Alignement des deux Temples
Le temple d'Hator et de Nefertari
Alignement des deux Temples

L'avion du retour est retardé, pris dans une tempête de sable, ce qui nous amène à pique-niquer sur place.

Nous nous promettons de revenir un jour pour vivre l'émotion qui doit submerger celui qui vient en bateau, découvrant la splendeur de ces masses colossales au fur et à mesure de son approche...